2016- Station d'épuration sur lits plantés de roseaux

Après trois ans d'études techniques et financières du projet initié par la précédente équipe municipale, les travaux de construction de la nouvelle station d'épuration d'Aucun, qui se situe sur le site de Malou, à Las Poueyes, ont débuté le 8 juin 2015 et devraient être terminés début avril 2016.

 

L'objectif du projet de renouvellement du système d 'assainissement sur la commune d'Aucun est de remplacer les 2 stations d'épuration existantes, celle du bourg et celle du quartier des Poueyes par une unique station. La filière de traitement choisie est un filtre planté de roseaux.

 

La maîtrise d’œuvre a été confiée au bureau d'études Pure Environnement.

 

Ce projet de station dépuration est subventionné par le Conseil Départemental des Hautes-Pyrénées et l'Agence de l'Eau Adour-Garonne à une hauteur comprise entre 40 et 50%.

 

Schéma système de filtrage

 

Principe de fonctionnement:

 

La station est composée de 2 étages de filtration consécutifs. Le premier étage est composé de 3 lits alimentés par alternance tous les 2 à 3 jours. Le second est composé de 2 lits alimentés par alternance tous les 2 à 3 jours.

On considère une surface de filtre de 2m²/Équivalent Habitant pour le dimensionnement. L'alimentation des filtres est assurée par pompes de relevage. Le processus épuratoire dans les filtres est effectué par les microorganismes fixés, présents dans les massifs filtrants. Le rôle des roseaux est principalement mécanique. En effet, les roseaux évitent le colmatage grâce au développement de leurs rhizomes. Ils améliorent l'oxygénation des filtres et limitent le colmatage du gravier. Les eaux traitées sont récupérées par des drains implantés au fond des bassins.

Les performances épuratoires du procédé permettent de garantir le maintien du bon état écologique du gave d'Azun, et la consommation en électricité et en eau est faible pour ce type de filière.


Ce système de filtration est adaptable en assainissement individuel.

Si vous souhaitez de plus amples informations,

adressez vous à Raymond Peyramayou, Adjoint en charge de l'environnement